Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 16:04

411XYRG4WCL. SL500 AA300Présentation de l'éditeur :

 

LES DROITS IMPRESCRIPTIBLES DU LECTEUR :

 

  1. Le droit de ne pas lire.

  2. Le droit de sauter des pages.

  3. Le droit de ne pas finir un livre.

  4. Le droit de relire.

  5. Le droit de lire n'importe quoi.

  6. Le droit au bovarysme

      (maladie textuellement transmissible).

  7. Le droit de lire n'imorte où.

  8. Le droit de grappiller.

  9. Le droit de lire à haute voix.

10. Le droit de nous taire.

 

 

Ma lecture :  

 

Ces droits imprescriptibles du lecteur devraient figurer au frontispice de chaque classe de français ... ou tout du moins, dans un petit coin de la conscience des professeurs ! Lectrice enthousiaste dès ma plus tendre enfance, l'école a réussi ce tour de force de m'éloigner des livres sous la profusion des injonctions : lisez ceci, lisez cela, pour la semaine prochaine, pour dans deux semaines ... Bien sûr que je les ai lus ces livres (quoique certains ont dû être tronqués de quelques passages), mais je n'en garde aucun souvenir ! Seule l'Ecume des Jours de Boris Vian a laissé quelques traces dans ma mémoire (merci à la prof de français qui a su attirer mon attention par quelques moments de lecture bien choisis). Ainsi que Le vieil homme et la mer d'Ernest Hemingway dont mon maître de CM nous faisait la lecture jour après jour.

 

C'est finalement de tout cela dont il est question dans ce livre : du goût pour la lecture qui s'émousse avec la sommation. Mes études à l'université m'ont passionnée, mais ce n'est qu'une fois celles-ci terminées que je me suis mise à lire et à regretter de n'avoir pas saisi l'opportunité de lire plus durant ces années.

Et tous ces livres qu'on ne se donne pas le droit de lire parce que trop compliqués, ou trop long, pour nous : et si on s'y mettait quand même, quitte à en amputer quelques passages ?! On y reviendra peut-être par la suite pour lire l'ouvrage dans tous ses détails.

 

Surtout, j'ai lu ce livre en tant que mère, qui fera bientôt la lecture à sa fille (et qui lui lit d'ailleurs déjà les Chantefables et Chantefleurs de Robert Desnos). Ce livre trouvera sa place dans sa bibliothèque à elle : et ce pour que je n'oublie jamais, quand nous regarderons les livres ensemble, que j'ai le devoir de la faire rêver en lui lisant, à haute voix, des histoires. Et ce, quelque soit son âge ! Qui n'aime pas qu'on lui raconte des histoires ?

J'ai le souvenir de soirées d'hiver dans le massif central, autour de la cheminée, seul moyen de chauffage de cette vieille maison qui nous accueillait le temps de nos vacances au ski, où, assis sur les genoux de nos parents, nous écoutions les histoires qu'ils nous lisaient. Quel plaisir !!! Et ce plaisir, j'aimerai que dans une trentaine d'années ma fille s'en souvienne encore et se fasse la promesse de le partager avec ses enfants.

 

Bref, la lecture c'est le plaisir. Et si les professeurs doivent s'en tenir malgré tout au programme, aux notes et autres évaluations, qu'ils s'attachent néanmoins à faire sentir à leurs élèves le plaisir qu'ils ressentent en découvrant une nouvelle histoire. Et que chaque parent ai bien conscience d'être aussi un vecteur de ce plaisir.

"Comme un roman", un livre plaisir qui nous donne envie de redécouvrir beaucoup des livres qui prennent la poussière dans le fond de nos étagères ...

 

J'aimerai avoir le sentiment des profs sur ce qui semble finalement être une "recette" pleine de bon sens pour faire goûter les joies de la lecture aux jeunes étudiants ... Mais est-ce si simple que cela ? ...

 

Extraits :

 

Qu'il difficile parfois de choisir des passages que l'on a aimé quand tout le livre en recèle ! J'en avais marqué 8 principaux, je vous en livre 4 :

 

" Bref, un beau matin, ou un après-midi, les oreilles bourdonnant encore du tumulte de la cantine, il assiste à l'éclosion silencieuse de mot sur la feuille blanche, là, devant lui : maman. Il l'avait déjà vu, au tableau, bien sûr, reconnu plusieurs fois, mais là, sous ses yeux, écrit de ses propres doigts ... D'une voix d'abord incertaine, il ânonne les deux syllabes, séparément : "Ma-man". Et, tout à coup : maman ! Ce cri de joie célèbre l'aboutissement du plus gigantesque voyage intellectuel qui se puisse concevoir, une sorte de premier pas sur la lune, le passage de l'arbitraire graphique le plus total à la signification la plus chargée d'émotion ! Des petits ponts, des boucles, des ronds ... et ... maman ! " (Comme un roman, Daniel Pennac, Ed. Gallimard 1992, coll. Folio, page 46).

 

" Je répète ma question : qu'est-ce qui est arrivé à ce prince quand son père l'a chassé du château ? Nous insistons, nous insistons. Bon dieu, il n'est pas pensable que ce gosse n'ait pas compris le contenu de ces quinze lignes ! Ce n'est tout de même pas la mer à boire, quinze lignes !!! Nous étions son conteur, nous sommes devenu son comptable. Puisque c'est comme ça, pas de télévision tout à l'heure ! Eh ! oui ... Oui ... La télévision élevée à la dignité de récompense ... et, par corollaire, lecture ravalée au rang de corvée ... c'est de nous, cette trouvaille ..." (Comme un roman, Daniel Pennac, Ed. Gallimard 1992, coll. Folio, page 58).

 

" Plutôt que de laisser l'intelligence du texte parler par notre bouche, nous nous en remettons à notre propre intelligence, et parlons du texte. Nous ne sommes pas les émissaires du livre mais les gardiens assermentés d'un temple dont nous vantons les merveilles avec des mots qui en ferment les portes : Il faut lire ! Il faut lire ! " (Comme un roman, Daniel Pennac, Ed. Gallimard 1992, coll. Folio, page 105).

 

" Une seule condition à cette réconciliation avec la lecture : ne rien demander en échange. Absolument rien. " (Comme un roman, Daniel Pennac, Ed. Gallimard 1992, coll. Folio, page 140).

 

Et beaucoup d'autres mais je ne vais tout de même pas recopier le livre !!!

 

Bonne lecture

 

 

 

**********

 

Lecture à inscrire au défi littéraire d'Argali.

mod article2342510 2

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elora 26/09/2012 12:17


Je me suis fait exactement la même remarque quant aux droits imprescriptibles ! :)

Joanna 07/01/2012 02:10


Je viens de le lire et j'ai trouvé cette lecture très intéréssante. Ton article est génial aussi. J'imagine bien la soirée au coin du feux.
Je pense que si les élèves ne s'intéressent pas aux livres ce n'est pas tellement par paresse, c'est juste que souvent ils font un blocage. Les professeurs souvent parce qu'ils sont professeurs
veulent faire parler le texte par les figures de styles etc..mais ils oublient au fond le principal : l'Histoire. Il faut donner envie de lire et après l'envie d'aller plus loin viendra d'elle
même. Après je parle de ma propre expérience et ce n'est qu'un avis parmi tant d'autres. 

Gaëlle 21/01/2012 21:09



Ce que je retiendrai moi c'est de continuer à faire la lecture même lorsque nos enfants savent lire ... Même adulte j'aime qu'on me raconte des histoires ;-)



Anne 13/06/2011 15:51



Quelle lecture ancienne que ce livre pour moi ! Mais un souvenir d'authenticité, de respect, de partage assez génial !



argali 13/06/2011 10:47



"Le droit de ne pas lire" est celui que j'aime le moins en tant que prof. Quand je donne une lecture, l'élève qui choisit de ne pas lire, sait qu'il récoltera un zéro. Je passe un temps minutieux
à choisir les lectures que je vais proposer. Je les introduis, les mets en contexte. Elles illustrent un chapitre, un sujet abordé, elles sont contemporaines, au niveau des élèves, elles ont
toutes des qualités... et pourtant certains n'ont lu aucun des 5 livres proposés cette année. Même celui qu'ils ont pu choisir sur mon blog. Cela relève plus de la paresse que d'autre chose.


En début d'année, 55% d'une de mes classes disaient ne pas aimer lire et ne jamais le faire. Parmi eux, en fin d'année, plus de la moitié a lu les livres proposés et tous y ont trouvé du plaisir
au moins une fois. Reste 20% d'irréductibles qui n'a même pas essayé. Je trouve ça triste.


 



Gaëlle 13/06/2011 11:17



J'aime beaucoup l'approche de Pennac sur la lecture. J'avais offert son bouquin "chagrin d'école" à une amie prof de français, je trouve qu'il est plein d'optimisme (comme ce livre-ci) : mais il
est vrai que la réalité de terrain (qu'il connaît pourtant) doit être moins rassurante. En tout cas, ces ouvrages sont sources de réflexion intéressantes.



Présentation

  • : Itzamna
  • Itzamna
  • : J'ai souhaité placer sous de bons auspices ce blog dédié aux livres et à mes lectures. Itzamna est une importante divinité du panthéon Maya. Dieu du ciel, du jour et de la nuit, il a aussi inventé l'écriture et les livres.
  • Contact

Lectures en cours

7-ans-apres---Guillaume-Musso.jpg

Rechercher

Wanted !

Wanted

Challenges et défis

Les challenges que je vous propose :

 

JJRousseau

 

challenge indigné révolté engagé 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vos challenges auxquels je participe :

 

challengema21

 

mod article2342510 2

 

challenge-Des-notes-et-des-mots-4

 

 

laviedesautres

 

 

tourdefrance

 

challenge-edith-wharton

 

Leblanc

 

blogoclub

 

Un-mot-des-titres

 

Lire sous la contrainte - Phildes

J'y suis

Logo-News-Book.png

livraddict_logo_middle--1-.png

Babelio.GIF

Les agents littéraires

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -